A- A A+

Bien que nos terminaux méthaniers et notre activité ont une incidence faible et limitée sur l'environnement, nous nous efforçons de diminuer en permanence notre empreinte écologique industrielle.

 

Le gaz naturel est issu de la décomposition, durant des millions d'années, de matières organiques telles que le plancton ou les algues. Le méthane, qui le constitue à 95 %, en fait la plus propre des énergies fossiles. La combustion du gaz naturel émet principalement de la vapeur d'eau et du dioxyde de carbone (CO2). Une qualité qui lui permet de générer 30 à 50 % d'émission de CO2 en moins que les autres combustibles fossiles.


Des synergies industrielles depuis plus de 40 ans !

L'eau de mer ou l'eau de la Loire sont nécessaires à notre activité de regazéification. Cette eau est pompée puis ensuite rendue à l'environnement dans le respect des seuils de température. Depuis plus de 40 ans, notre site de Fos Tonkin fonctionne en symbiose avec l'usine Air Liquide voisine : échanges de frigories via une boucle GNL/azote et une boucle fermée d'eau chaude ; fourniture d'azote gazeux par l'usine d'Air Liquide évitant les livraisons par camions. Cette synergie permet à notre terminal méthanier de limiter le pompage de l'eau du canal.
A Montoir-de-Bretagne, une synergie semblable a été développée avec la centrale à cycle combiné gaz voisine (ENGIE Thermique France). L'eau chaude produite par cette centrale est récupérée par notre terminal méthanier pour la regazéification du GNL. Cette solution réduit les quantités d'eau pompées dans la Loire et neutralise l'écart de température entre l'entrée et la sortie de l'eau. En période de pointe ce système permet de limiter l'utilisation des regazéifieurs à combustion submergée qui émettent du CO2.

Protection de la biodiversité

Notre terminal de Montoir-de-Bretagne agit en faveur de la biodiversité dans le cadre d'une convention signée avec la Ligue de Protection des Oiseaux (LPO) : la flore et la faune ont été recensées sur notre site et à proximité immédiate ; des zones de biodiversité ont été installées et un suivi régulier de ces zones a été mis en place. Des conférences sont également organisées afin de sensibiliser l'ensemble du personnel au respect des espèces protégées.

Une concertation en faveur de l'écologie

En 2008, l'Association des Industriels de Loire Estuaire – AILE –, dont le terminal de Montoir fait partie a été créée. Le groupement d'une quinzaine d'industriels locaux est engagé en faveur du développement de l'écologie industrielle (air, eau).

ENGIE ELENGY FR CMYK ENDOS