A- A A+

Le GNL est du gaz naturel liquéfié issu de la transformation pendant des millions d'années de matières organiques telles que le plancton ou les algues. Le méthane, qui le constitue à 95 %, est la plus propre des énergies fossiles. La combustion du gaz naturel émet principalement de la vapeur d'eau et du dioxyde de carbone (CO2) en faible quantité. Une qualité qui lui permet de générer 30 à 50 % d'émissions de CO2 en moins que les autres combustibles.


La liquéfaction comme moyen économique de transport et de stockage

Le gaz naturel est extrait de gisements qui se trouvent en grande partie dans des pays tels que l'Algérie, la Norvège, le Qatar, la Russie, le Nigéria et les USA. L'éloignement de ces pays ne permet pas de transporter systématiquement le gaz naturel extrait via un réseau de gazoduc ; il est alors transporté par voie maritime sur des navires méthaniers, solution plus simple et plus économique.

Pour réaliser ce transport maritime, le gaz naturel est refroidi après son extraction par un cycle frigorifique (compression, condensation, détente, évaporation) qui le transforme à -160°C en l'état liquide : on parle alors de Gaz Naturel Liquéfié (GNL). Le GNL, constitué en grande partie de méthane (85 à 99%), est inodore, incolore, non toxique et non corrosif.

Ainsi liquéfié, il devient possible de stocker et de transporter de très grandes quantités de Gaz Naturel Liquéfié sur des navires méthaniers. Ceux-ci sont constitués de cuves isolées thermiquement, conçues pour maintenir le gaz naturel à l'état liquide à -160°C.

Le gaz naturel est le plus léger des hydrocarbures : un atome de carbone pour 4 atomes d'hydrogène (CH4). Sa combustion n'émet ni suie, ni poussière, ni fumée. Elle génère 30 % de gaz carbonique (CO2) de moins que le fioul et 45 % de moins que le charbon, 2 fois moins d'oxyde d'azote (N0x) et très peu de dioxyde de soufre (SO2).

ENGIE ELENGY FR CMYK ENDOS